Parashah Bo

Zohar Bo -  32b-33a

Cours du 6 janvier 2022

https://youtu.be/00ob2ragdyM

 


Si vous souhaitez soutenir ce projet d'étude du Séfér haZohar, il est possible d'y contribuer librement en suivant ce lien  :


Texte étudié

Traduction : Georges Lahy

Parashah Bo

וַיֹּאמֶר יְיָ אֶל מֹשֶׁה בֹּא אֶל פַּרְעֹה כִּי אֲנִי הִכְבַּדְתִּי אֶת לִבּוֹ וְגוֹ.' רִבִּי יְהוּדָה פָּתַח וְאָמַר, אַשְׁרֵי הָעָם יוֹדְעֵי תְרוּעָה יְיָ' בְּאוֹר פָּנֶיךָ יְהַלֵּכוּן. כַּמָּה אִצְטְרִיכוּ בְּנֵי נָשָׁא, לְמֵהַךְ בְּאָרְחֵי דְּקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, וּלְמִטַר פִּקּוּדֵי אוֹרַיְיתָא, בְּגִין דְּיִזְכּוּן בָּהּ לְעָלְמָא דְּאָתֵי, וּלְשֵׁזָבָא לוֹן מִכָּל קִטְרוּגִין דִּלְעֵילָּא וְתַתָּא. בְּגִין, דְּהָא כְּמָה דְּאִשְׁתְּכָחוּ מְקַטְרְגִין בְּעָלְמָא לְתַתָּא, הָכִי נָמֵי אִשְׁתְּכָחוּ מְקַטְרְגִין לְעֵילָּא דְּקַיְימֵי עָלַיְיהוּ דִּבְנֵי נָשָׁא.

[32b] « Et Yhwh dit à Moïse : Va vers Pharaon, car j'ai alourdi son cœur...[1] » – Rabbi Yehoudah ouvre et dit : « Heureux le peuple qui connaît la note de joie, Yhwh, dans la lumière de Ta face il marchera[2] ». Combien les humains doivent-ils marcher dans les voies du Saint, béni soit-Il, et observer les préceptes de la Torah, afin de mériter le Monde-à-Venir et d'être délivrés de tous les Accusateurs d'en haut et d'en bas ? Car, de même qu'il y a des Accusateurs dans le monde ici-bas, de même il y en a en haut pour se dresser au-dessus des humains.

אִינּוּן דְּעַבְדִין פִּקּוּדֵי אוֹרַיְיתָא, וְאַזְלֵי בְּאוֹרַח מֵישָׁר, בִּדְחֲלָא דְּמָארֵיהוֹן, כַּמָּה אִינּוּן סַנֵּיגוֹרִין דְּקַיְימִין עָלַיְיהוּ לְעֵילָּא, כְּמָה דְּאַתְּ אָמַר אִם יֵשׁ עָלָיו מַלְאָךְ מֵלִיץ אֶחָד מִנִּי אָלֶף וְגוֹ.' וּכְתִיב וַיְחֻנֶּנּוּ וַיֹּאמֶר פְּדָעֵהוּ מֵרֶדֶת שַׁחַת מָצָאתִי כֹפֶר. בְּגִין כַּךְ, זַכָּאָה אִיהוּ מַאן דְּנָטִיר פִּקּוּדֵי אוֹרַיְיתָא.

Pour ceux qui observent les Commandements de la Torah et marchent sur le droit chemin dans la crainte de leur Maître, de bons Intercesseurs se dressent au-dessus d'eux, comme il est dit : « S'il y a sur lui un ange, un interprète, un entre mille[3]... », et il est écrit : « alors Il lui fait grâce et dit : Délivre-le de descendre dans la fosse : J'ai trouvé une rançon[4] ». Par conséquent, heureux est celui qui observe les préceptes de la Torah.

אָמַר לֵיהּ רִבִּי חִיָּיא, אִי הָכִי, אֲמַאי אִצְטְרִיךְ הָכָא מַלְאָךְ דְּלֶיהֱוִי סַנֵּיגוֹרָא עָלֵיהּ דְּבַר נָשׁ וְהָא כְּתִיב כִּי יְיָ' יִהְיֶה בְּכִסְלֶךָ וְשָׁמַר רַגְלְךָ מִלָּכֶד, וּכְתִיב יְיָ' יִשְׁמָרְךָ מִכָּל רָע. דְּהָא חָמֵי קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, כָּל מַה דְּבַר נָשׁ עָבֵיד בְּעָלְמָא, הֵן טָב הֵן בִּישׁ. וְכֵן הוּא אוֹמֵר, אִם יִסָּתֵר אִישׁ בַּמִּסְתָּרִים וַאֲנִי לֹא אֶרְאֶנּוּ נְאֻם יְיָ.'

Rabbi Ħiyya lui dit : Si c'est le cas, pourquoi est-il nécessaire d'avoir un ange pour intercéder en faveur de l’humain, puisqu'il est écrit : « Car Yhwh sera ta confiance et il garde ton pied de l’embûche[5] ». « Yhwh te gardera de tout mal[6] ». Car le Saint, béni soit-Il, voit tout ce que l'homme fait dans le monde, le bien comme le mal. C'est pourquoi Il dit : « Quelqu'un peut-il se cacher dans des lieux secrets sans que je ne le voie ? Dit Yhwh[7] ».

אָמַר לֵיהּ רִבִּי יְהוּדָה, כֹּלָּא הָכִי הוּא וַדַּאי. אֲבָל הָא כְּתִיב, וְגַע אֶל עַצְמוֹ וְאֶל בְּשָׂרוֹ. וּכְתִיב, וַתְּסִיתֵנִי בוֹ לְבַלְּעוֹ חִנָּם. לְאַחֲזָאָה דְּהָא רְשׁוּ אִתְמְסָר לְסִטְרָא אַחֲרָא לְקַטְרְגָא, עַל מִלִּין דְּעָלְמָא, וּלְאִתְמַסְּרָא בִּידוֹי. וְכָל אִלֵּין אָרְחִין טְמִירִין קָמֵי קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, וְלֵית אַנְתְּ כְּדַאי לְמֵהַךְ אֲבַתְרַיְיהוּ, בְּגִין דְּאִינּוּן נִמּוּסִין דְּקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, וּבְנֵי נָשָׁא לָאו אִינּוּן רַשָּׁאִין לְדַקְדְּקָא אֲבַתְרַיְיהוּ, בַּר אִינּוּן זַכָּאֵי קְשׁוֹט דְּיַדְעִין רָזֵי אוֹרַיְיתָא, וְאָזְלִין בְּאָרְחָא דְּחָכְמְתָא לְמִנְדַּע אִינּוּן מִלִּין סְתִימִין דְּאוֹרַיְיתָא.

Rabbi Yehoudah répond : Il en est certainement ainsi. Mais il est écrit : « Et touche à ses os et à sa chair[8] », et « alors que tu m'as excité en lui (bo) pour l'engloutir gratuitement[9] ». Cela montre que la permission a été accordée à l'Autre Côté de requérir sur les affaires du monde, et qu'elles doivent être remises entre ses mains. Toutes ces choses doivent rester cachées devant le Saint, béni soit-il, et vous n'avez pas le droit de les suivre, car ce sont les statuts du Saint, béni soit-Il. Les humains n'ont pas le droit de s'y intéresser, sauf les vrais Justes qui connaissent les secrets de la Torah et empruntent la voie de la Sagesse pour connaître ces choses cachées dans la Torah.

ת״ח, מַה כְּתִיב וְהֶבֶל הֵבִיא גַּם הוּא. מַאי גַּם הוּא. לְאַסְגָּאָה דָּא בְּדָא, קָרְבָּנֵיהּ לְקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא הֲוָה כֹּלָּא, וְעִקָרָא דְּקָרְבְּנָא לקב״ה, וְיָהַב חוּלָקָא לְסִטְרָא אַחֲרָא, כד״א וּמֵחֶלְבֵיהֶן. וְקַיִן, עִקָרָא עָבֵד מִקֵּץ יָמִים, רָזָא דְּסִטְרָא אַחֲרָא, וְיָהִיב חוּלָקָא לְקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, וְעַל דָּא לָא אִתְקַבַּל.

Viens et vois – Il est écrit : « Et Abel, il a fait venir, lui aussi ...[10] ». Que signifie le mot « lui aussi » ? Cela signifie ajouter l'un à l'autre. Or, son offrande était entièrement destinée au Saint, béni soit-Il, l’essentiel de l'offrande était destiné au Saint, béni soit-Il. Mais il [Caïn] en a donné une partie à l'Autre Côté, comme il est écrit : « et leur graisse ». Caïn œuvra essentiellement à la fin des jours, qui est le secret de l'Autre Côté, et ne donna qu'une partie au Saint, béni soit-il. Par conséquent, elle (l’offrande) n'a pas été acceptée.

רִבִּי אֶלְעָזָר פָּתַח, וַיְהִי הַיּוֹם וַיָּבֹא בְּנֵי הָאֱלֹהִים לְהִתְיַצֵּב עַל יְיָ' וַיָּבֹא גַּם הַשָּׂטָן בְּתוֹכָם. וַיְהִי הַיּוֹם: דָּא רֹאשׁ הַשָּׁנָה, דְּקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא קָאֵים לְמֵידָן עָלְמָא. כְּגַוְונָא דָּא, וַיְהִי הַיּוֹם וַיָּבֹא שָׁמָּה. הַהוּא יוֹמָא יוֹם טוֹב דְּרֹאשׁ הַשָּׁנָה הֲוָה.

Rabbi Elâzar ouvre : « Il y eut un jour où les fils d'Élohim vinrent se présenter devant Yhwh, et Satan vint aussi parmi eux[11] ». « Il y eut un jour », fait référence à Rosh Hashanah, le jour où le Saint, béni soit-Il, se lève pour juger le monde. De même, « Étant donc un jour venu là[12] ». Ce jour-là était le bon jour de Rosh Hashanah.

וַיָּבֹאוּ בְּנֵי הָאֱלֹהִים, אִלֵּין רַבְרְבִין מְמָנָן שְׁלִיחָן בְּעָלְמָא, לְאַשְׁגְּחָא בְּעוֹבָדִין דִּבְנֵי נָשָׁא. לְהִתְיַצֵּב עַל ה:' כְּמָה דְּאַתְּ אָמֵר, וְכָל צְבָא הַשָּׁמַיִם עוֹמְדִים עָלָיו מִימִינוֹ וּמִשְּׂמֹאלוֹ. אֲבָל לְהִתְיַצֵּב עַל ה' בְּהַאי קְרָא אַשְׁכַּחְנָא רְחִימוּתָא דְּקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא עָלַיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל. בְּגִין, דְּהָנֵי שְׁלִיחָן, דְּאִינּוּן מְמָנָן לְאַשְׁגָּחָא עַל עוֹבָדִין דִּבְנֵי נָשָׁא, אַזְלִין וְשָׁאטִין וְנַטְלִין אִינּוּן עוֹבָדִין כֻּלְּהוּ, וּבְיוֹמָא דְּקָאֵי דִּינָא לְמֵיקָם, לְמֵידָן עָלְמָא, אִתְעָבֵידוּ קַטֵיגוֹרִין לְמֵיקָם עָלַיְיהוּ דִּבְנֵי נָשָׁא. וְתָא חֲזֵי, מִכָּל עַמִּין דְּעָלְמָא, לָא קַיְימִין לְאַשְׁגָּחָא בְּעוֹבָדֵיהוֹן, בַּר בְּיִשְׂרָאֵל בִּלְחוֹדַיְיהוּ, בְּגִין דְּאִלֵּין בְּנִין לְקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא.

« Et vinrent les fils d'Elohim » – Il s'agit des Éminences envoyées dans le monde afin d'observer les faits et gestes des humains. « Pour se présenter devant Yhwh » – Comme il est écrit : « Et toutes l’armée des cieux se tenaient près de Lui, à Sa droite et à Sa gauche[13] ». Mais dans le passage : « Pour se présenter devant Yhwh », j'ai trouvé de l'Amour du Saint, béni soit-Il, envers Israël. Ces envoyés errent pour observer les œuvres humaines Le Jour où le Jugement se lève pour juger le monde, ils se mutent en Accusateurs pour les humains. Viens et vois – De toutes les nations du monde, Israël est la seule dont les œuvres soient examinées, parce qu'ils sont les enfants du Saint, béni soit-Il.

וְכַד לָא אִשְׁתְּכָחוּ עוֹבָדִין דְּיִשְׂרָאֵל כַּדְקָא יֵאוֹת, כִּבְיָכוֹ״ל אִינּוּן מְמָנָן שְׁלִיחָן, כַּד בָּעָאן לְקַיְּימָא עַל אִינּוּן עוֹבָדִין דְּיִשְׂרָאֵל, עַל ה' וַדַּאי קַיְימִין, דְּהָא כַּד יִשְׂרָאֵל עַבְדִין עוֹבָדִין דְּלָא כַּשְׁרָן, כִּבְיָכוֹ״ל מַתִּישִׁין חֵילָא דְּקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא. וְכַד עַבְדִין עוֹבָדִין דְּכַשְׁרָן, יַהֲבִין תּוּקְפָּא וְחֵילָא לְקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא. וְעַל דָּא כְּתִיב, תְּנוּ עֹז לֵאלֹהִים. בְּמָה. בְּעוֹבָדִין דְּכַשְׁרָן. וְעַל דָּא, בְּהַהוּא יוֹמָא, כֻּלְּהוּ רַבְרְבָן מְמָנָן אִתְכָּנָשׁוּ עַל ה.' עַל ה' וַדַּאי, דְּהָא כֵּיוָן דְּעַל יִשְׂרָאֵל אִתְכָּנָשׁוּ, עָלֵיהּ אִתְכָּנָשׁוּ.

Lorsque les actions des enfants d'Israël sont jugées inappropriées, les Messagers s’opposent aux actions d'Israël et soutiennent Yhwh. En effet, lorsque les enfants de Israël accomplissent des actions qui ne sont pas bonnes, ils affaiblissent, pour ainsi dire, la force du Saint, béni soit-Il. Lorsqu'ils accomplissent de bonnes actions, ils donnent vigueur (virilité) et force au Saint, béni soit-Il. À ce sujet, il est écrit : « Donne de la force à Élohim[14] ». Comment ? Par les bonnes œuvres. Par conséquent, ce jour-là toutes les Éminences se sont rassemblés sur Yhwh. Sur Yhwh assurément, car ils se sont ligués sur Israël, qui s’est ligué contre Yhwh.

וַיָּבֹא גַּם הַשָּׂטָן בְּתוֹכָם, גַּם, לְאַסְגָּאָה עָלַיְיהוּ, דְּכֻלְּהוּ אַתְיָין לְמֶהֱוֵי קַטֵיגוֹרִין עָלַיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל, וְדָא אִתּוֹסָף עָלַיְיהוּ, בְּגִין דְּאִיהוּ דַּילְטוֹרָא רַבְרְבָא מִכֻּלְּהוּ, קַטֵיגוֹרָא מִכֻּלְּהוּ, כֵּיוָן דְּחָמָא קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, דְּכֻלְּהוּ אַתְיָין לְקַטְרְגָא. מִיָּד וַיֹּאמֶר יְיָ' אֶל הַשָּׂטָן מֵאַיִן תָּבֹא. וְכִי לֹא הֲוָה יָדַע קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, מֵאָן הֲוָה אָתֵי. אֶלָּא לְאַיְיתָאָה עוֹבָדָא לִרְעוּתֵיהּ.

« Satan est aussi venu parmi eux » – « Aussi » est un ajout, parce qu'ils sont tous venus pour accuser Israël, [33a] et il s'est aussi ajouté à eux parce qu'il est le plus grand Délateur (flagorneur) de tous, Dénonciateur de tous. Dès que le Saint, béni soit-Il, vit qu'ils venaient tous avec l’Accusateur (Qatrega), immédiatement : « Et Yhwh dit à Satan : D'où viens-tu ?[15] ». Le Saint, béni soit-Il, ne savait-il pas d'où il venait ? Il voulait amener à parler de l’œuvre qu'il voulait.

וַיֹּאמֶר יְיָ' אֶל הַשָּׂטָן וְגוֹ' וַיַּעַן הַשָּׂטָן אֶת יְיָ' וַיֹּאמַר מִשּׁוּט בָּאָרֶץ. מִכָּאן אוֹלִיפְנָא, דְּיִשּׁוּבָא דְּאַרְעָא אִתְמְסָר לְסִטְרִין אַחֲרָנִין, בַּר אַרְעָא דְּיִשְׂרָאֵל בִּלְחוֹדָהָא. כֵּיוָן דְּאָמַר מִשּׁוּט בָּאָרֶץ, אַשְׁגַּח קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, דְּבָעֵי לְמֶהֱוֵי דַּלְטוֹרָא עָלַיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל. מִיָּד, וַיֹּאמֶר יְיָ אֶל הַשָּׂטָן הֲשַׂמְתָּ לִבְּךָ עַל עַבְדִּי אִיּוֹב כִּי אֵין כָּמוֹהוּ בָּאָרֶץ.

« Et Yhwh dit à Satan ... » – « Satan répondit à Yhwh et dit : De courir çà et là dans la terre[16] ». De ceci, nous apprenons que le peuplement de la terre est délégué à d'autres côtés, à l'exception de la terre d'Israël. Puisqu'il a dit : « De courir çà et là dans la terre ». Le Saint, béni soit-Il, vit que le Satan voulait dénonçait Israël. Immédiatement : « Yhwh dit au Satan : As-tu mis ton cœur sur mon serviteur Job ? Car, nul n’est comme lui dans la terre ...[17] ».

חָמָא שַׁעֲתָא לְמֵיהַב לֵיהּ חוּלָקָא, בְּמָה דְּיִתְעֲסַק, וְיִתְפְּרַשׁ מִנַּיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל, וְהָא אוּקְמוּהָ, לְרַעְיָא דְּבָעָא לְמֶעְבַּר עָאנֵיהּ בְּחַד נַהֲרָא וְכוּ,' מִיַּד אִתְעַסַּק בֵּיהּ הַהוּא שָׂטָן, וְלֹא קִטְרֵג עָלַיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל.

Il a considéré le moment opportun de lui donner une part qui l'occuperait, de sorte qu'il détache sa pensée d’Israël. « Ceci est comparable à un berger qui veut faire traverser une rivière à son troupeau, etc.[18] » Immédiatement, Satan s'est occupé de lui et n'a pas accusé Israël.

וַיַּעַן הַשָּׂטָן אֶת יְיָ וַיֹּאמַר הֲחִנָּם יָרֵא אִיּוֹב אֱלֹהִים. לָאו תָּוָוהָא לְעַבְדָּא דְּמָארֵיהּ עָבֵיד לֵיהּ כָּל רְעוּתֵיהּ, דִּיהֵא דָּחִיל לֵיהּ, אַעְדֵּי אַשְׁגָּחוּתָךְ מִנֵיהּ, וְתֶחֱמֵי אִי דָּחִיל לָךְ וְאִם לָאו.

« Et Satan répondit à Yhwh et dit : Est-ce gratuitement que Job craint Elohim ?[19] ». Il n'est pas étonnant qu'un serviteur, dont le maître fait son désir, le craigne. Retire Ta surveillance de lui et Tu verras s'il Te craint toujours ou non.

ת״ח, בְּשַׁעֲתָא דְּעָאקוּ, כַּד אִתְיְיהִב חוּלָקָא חֲדָא לְהַאי סְטָר לְאִתְעַסְּקָא בֵּיהּ, אִתְפְּרִישׁ לְבָתַר מִכֹּלָּא. כְּגַוְונָא דָּא שָׂעִיר בְּר״ח. שָׂעִיר בְּיוֹמָא דְּכִפּוּרֵי. בְּגִין דְּאִתְעַסַּק בֵּיהּ, וְשָׁבִיק לְהוּ לְיִשְׂרָאֵל בְּמַלְכֵיהוֹן, וְהָכָא, מָטָא זִמְנָא לְמֵיטָל חוּלָקָא דָּא, מִכָּל זַרְעָא דְּאַבְרָהָם, בְּסִטְרָא אַחֲרָא. כְּמָה דְּאַתְּ אָמֵר, הִנֵּה יָלְדָה מִלְכָּה גַּם הִיא וְגוֹ' אֶת עוּץ בְּכוֹרוֹ וְגוֹ.'

Viens et vois – En période de contrainte, lorsqu'une part est donnée à ce Côté pour qu'il s'en occupe, il s'en va en la suivant entièrement. De même, on sacrifie un bouc le premier jour du mois et à Yom Kippour, afin qu'il soit occupé, et qu'il laisse ainsi Israël dans son royaume. Le temps était arrivé d’ôter cette part de l'Autre Côté de toute la descendance d'Abraham, comme il est écrit : « Voici Milkah a enfanté, elle aussi ... Outs son premier-né ...[20] ».

ות״ח, בְּשַׁעֲתָא דְּאָמַר מִשּׁוּט בָּאָרֶץ, בָּעָא מִינֵּיהּ, לְמֶעְבַּד דִּינָא בְּיִשְׂרָאֵל, דְּהָא דִּינָא הֲוָה לֵיהּ עַל אַבְרָהָם, לְמִתְבַּע מְקּוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא. בְּגִין, דְּלָא אִתְעָבֵיד דִּינָא בְּיִצְחָק, כַּד אִתְקְרִיב ע״ג מַדְבְּחָא, דְּהָא לָא הֲוָה לֵיהּ לְאַחְלְפָא קָרְבְּנָא דְּאַזְמִין עַל מַדְבְּחָא, בָּאֳחָרָא, כְּמָה דְּאַתְּ אָמַר, לֹא יַחֲלִיפֶנּוּ. וְהָכָא קָאֵים יִצְחָק עַל גַּבֵּי מַדְבְּחָא, וְלָא אִשְׁתְּלִים מִנֵּיהּ קָרְבְּנָא, וְלָא אִתְעָבֵיד בֵּיהּ דִּינָא, וּבָעָא דָּא מֵעִם קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, כְּמָה דְּבָעָא דִּינֵיהּ דְּיוֹסֵף לְכַמָּה דָּרִין. וְכָל מַה דְּבָעָא, בְּאוֹרַח דִּינָא בָּעָא.

Viens et vois – Quand il a dit : « De courir çà et là dans la terre », il a demandé à Yhwh d'exécuter le Jugement sur les enfants d'Israël. Parce qu'il avait un jugement contre Abraham et qu'il le réclamait au Saint, béni soit-Il. Parce que le jugement n'a pas été exécuté à l'encontre d'Isaac lorsqu'il a été offert sur l'autel, et qu'il n'aurait pas dû échanger l'offrande qu'il avait préparée sur l'autel contre une autre, comme il est écrit : « On ne l’échangera pas[21] ». Isaac était déjà sur l'autel. Il n'a été pas consommé en tant que sacrifice, pourtant aucune punition n'a été portée à son encontre. Il a demandé cela au Saint, béni soit-il, de même qu’il a demandé un jugement pour la vente de Joseph, et cela pendant de nombreuses générations. Tout cela, il l’a requis par le biais du Jugement.

וּמֵהַהוּא זִמְנָא דְּאִשְׁתְּזִיב יִצְחָק, וְאִתְחַלַּף קָרְבָּנֵיהּ, זַמִּין לֵיהּ קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, לְהַהוּא מְקַטְרְגָא, הַאי לְחוּלָקֵיהּ, כְּמָה דְּאַתְּ אָמֵר הִנֵּה יָלְדָה מִלְכָּה גַּם הִיא וְגוֹ' אֶת עוּץ בְּכוֹרוֹ. וְהָכָא, מָטָא לְמֵיטָל חוּלָקֵיהּ עָלֵיהּ, מִכָּל זַרְעֵיהּ דְּאַבְרָהָם, וְלָא יִקְרַב בְּסִטְרָא אַחֲרָא.

Après qu'Isaac ait été sauvé et que son offrande ait été échangée, le Saint, béni soit-Il, a préparé ceci pour l'Accusateur, pour sa part. « Voici Milkah a enfanté, elle aussi ... Outs son premier-né ... » – Ici, il vient pour prendre pour sa part de chaque semence d'Abraham, afin qu'il reste de l’Autre côté.

וְכֹלָּא בְּדִינָא אָתָא. כְּמָה דְּאִיהוּ דָּן, הָכִי אִתְּדָן. בְּגִין דְּאִיּוֹב מִקְּרִיבֵי עֵיטָא דְּפַרְעֹה הֲוָה, וְכַד קָם פַּרְעֹה עָלַיְיהוּ דְּיִשְׂרָאֵל, בָּעָא לְקָטְלָא לוֹן. אָמַר לֵיהּ לָא, אֶלָּא טוֹל מָמוֹנֵהוֹן וּשְׁלוֹט עַל גּוּפֵיהוֹן, בְּפוּלְחָנָא קַשְׁיָא, וְלָא תִּקְטוֹל לוֹן. אָמַר לֵיהּ קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא, חַיֶּיךָ, בְּהַהוּא דִּינָא מַמָּשׁ, תְּהֵא דָּאִין, מַה כְּתִיב, אוּלָם שְׁלַח נָא יָדְךָ וְגַע אֶל עַצְמוֹ וְאֶל בְּשָׂרוֹ וְגוֹ.' בְּמָה דְּאִיהוּ דָּן, הָכִי אִתְּדָן. ואע״ג דִּבְכָל שְׁאַר הֲוָה דָּחִיל לְקוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא.

Tout vient avec le Jugement. Tout comme il [Job] avait jugé, il a été jugé. Job était l'un des conseillers de Pharaon[22]. Lorsque Pharaon se dressa contre Israël et voulut les tuer, [Job] lui dit : « Non, prends leur argent et domine leur corps par des travaux forcés, mais ne les tue pas ». Le Saint, béni soit-Il, lui dit : « Je jure par ta vie que tu seras jugé avec le même châtiment ». C’est pourquoi, il est écrit : « Mais envoie donc ta main, touche à ses os et à sa chair ...[23] ». Il a été jugé comme il avait jugé. Bien qu’il craignît le Saint, béni soit-Il, en toutes occasions.

ת״ח, מַה כְּתִיב, אַךְ אֶת נַפְשׁוֹ שְׁמוֹר. וְאִתְיְהִיב לֵיהּ רְשׁוּ, לְמִשְׁלַט עַל בִּשְׂרָא, בְּגִין רָזָא דִּכְתִּיב, קֵץ כָּל בָּשָׂר בָּא לְפָנַי וְאוּקְמוּהָ, בָּא לְפָנַי וַדַּאי, וְדָא אִיהוּ קֵץ כָּל בָּשָׂר, וְלֹא רוּחָא. וְאִיתְּמַר, דְּאִיהוּ קֵץ דְּאָתֵי מִסִּטְרָא דְּחֹשֶׁךְ, כְּמָה דְּאַתְּ אָמֵר, קֵץ שָׂם לַחֹשֶׁךְ וּלְכָל תַּכְלִית הוּא חוֹקֵר. וּלְכָל בִּשְׂרָא, בְּגִין דְּאִית קֵץ אַחֲרָא, וְאִקְרֵי קֵץ הַיָּמִין, וְדָא אִיהוּ קֵץ אַחֲרָא, מִסִּטְרָא דִּשְׂמָאלָא, דְּאִיהוּ חֹשֶׁךְ. וע״ד אִתְיְיהִיב לֵיהּ רְשׁוּ בְּעַצְמוֹ וּבְשָׂרוֹ.

Viens et vois – C’est pourquoi il est écrit : « Mais que son âme soit préservée[24] ». Il a reçu la permission de dominer sa chair. Car tel est le secret du verset : « La fin de toute chair est venue en face de Moi[25] ». Et il a été expliqué : « est venue en face de Moi ». Assurément, il s'agit de « la fin de toute chair » et non de l'esprit (rouaħ). Il a été expliqué qu'il s'agit de la fin qui vient du Côté obscur, comme il est écrit : « Il a mis fin à l’obscurité et scrute tout l’horizon[26] ». Il n'y a pas de fin pour « toute chair », car il y a une autre fin qui est la « fin des jours (ou : « de la droite »)[27] ». Celle-ci est l’autre fin, du côté gauche, qui est obscur. Il a donc reçu la permission d'y affliger ses os et sa chair.

וַתְּסִיתֵנִי בוֹ לְבַלְּעוֹ. אִי הָכִי, לָאו בְּדִינָא הֲוָה, אֶלָּא בְּמֵימַר הַהוּא מְקַטְרְגָא, דְּאָסִית לֵיהּ, וְאַסְטֵי לֵיהּ. אֶלָּא, כֹּלָּא בְּדִינָא הֲוָה, וְהָכִי אָמַר לוֹ אֱלִיהוּא, כִּי פֹעַל אָדָם יְשַׁלֶּם לוֹ וּכְאֹרַח אִישׁ יַמְצִיאֶנּוּ. וְהָכִי הֲוָה כְּמָה דְּאִתְּמַר, כְּמָה דְּאִיהוּ גָּזַר, הָכִי אִתְגְּזַר עָלֵיהּ.

« Mais tu m’excites en lui pour le ruiner gratuitement ![28] » – Si c'est le cas, il a donc été puni sans le mériter, uniquement à cause des propos de l'Accusateur qui l'a provoqué et retourné. Au contraire, tout n'a été fait que selon le Jugement. Élihou lui avait dit : « Car il rendra à l'homme ce qu'il aura fait, et il fera trouver à chacun selon sa voie[29] ». Comme nous l'avons dit : tel qu'il a décrété, tel il a été décrété contre lui.

וְהַאי דְּאָמַר וַתְּסִיתֵנִי בוֹ לְבַלְּעוֹ חִנָּם, וַתְּסִיתֵנִי לְבַלְּעוֹ לָא כְּתִיב, אֶלָּא וַתְּסִיתֵנִי בוֹ, בֵּיהּ קַיְּימָא בְּדַעְתֵּיהּ, דְּאִיהוּ חָשִׁיב דְּהָא תְּסִיתֵנִי, כְּמָה דְּאָמַר וְעַל עֲצַת רְשָׁעִים הוֹפָעְתָּ. כְּגַוְונָא דָּא, וַיְפַתּוּהוּ בְּפִיהֶם וּבִלְשׁוֹנָם יְכַזְּבוּ לוֹ. וַיְפַתּוּהוּ וַיְכַזְּבוּ לוֹ. לָא כְּתִיב, אֶלָּא וַיְפַתּוּהוּ בְּפִיהֶם. בְּפִיהֶם קַיְּימָא מִלָּה דָּא דְּהָא אִתְפַּתָּה.

Pourtant, Il dit : « Mais tu m’excites en lui pour le ruiner gratuitement ! ». Il n'est pas écrit : « Mais tu m’excites à le ruiner », mais : « Tu m’excites en lui (bo) », ce qui signifie dans sa Connaissance. En effet, il pense que « Tu m’excites », est comme ce qui est dit : « Et à éclairer le dessein des méchants[30] ». De même : « Ils le séduisirent de leur bouche, de leur langue ils le trompèrent [31]». Il n'est pas écrit : « Ils le séduisirent et ils le trompèrent », mais plutôt : « Ils le séduisirent de leur bouche ». Ce n'est que par leurs bouches qu'il en fut ainsi, qu'il fut séduit.

א״ר אַבָּא, כֹּלָּא הוּא שַׁפִּיר, אֲבָל הָכִי אוֹלִיפְנָא, דִּתְנָן, סָלִיק וְאַסְטִין. וְכִי אִיהוּ יָכִיל לְאַסְטָנָא. אִין. דְּהָא אִיהוּ מֶלֶךְ זָקֵן וּכְסִיל, דִּכְתִּיב טוֹב יֶלֶד מִסְכֵּן וְחָכָם מִמֶּלֶךְ זָקֵן וּכְסִיל. וע״ד, יָכִיל לְאַסְטָנָא לְבַר נָשׁ. מַאי טַעֲמָא. בְּגִין דְּאִיהוּ מְהֵימָן עַל עוֹבָדוֹי דִּבְנֵי נָשָׁא.

[33b] Rabbi Abba dit : Tout cela est exact, mais j'ai aussi appris, qu’il nous a été enseigné : « Il monte et accuse ». Peut-il requérir ? Oui, car c'est un vieux roi insensé, comme il est écrit : « Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé[32] ». Il peut donc requérir contre l’humain. Quelle en est la raison ? Parce qu'on lui fait confiance en ce qui concerne les actes des humains.

ת"ח, הַאי בְּדִינָא דְּיָחִיד, אֲבָל בְּדִינָא דְּעָלְמָא, כְּתִיב, וַיֵּרֶד יְיָ' לִרְאוֹת. אֵרֲדָה נָּא וָאֶרְאֶה. דְּלָא אִתְיְיהִיב מְהֵימָנוּתָא אֶלָּא בִּידֵיהּ בִּלְחוֹדוֹי, דְּהָא לָא בָּעָא לְאוֹבָדָא עָלְמָא, עַל מֵימָר דְּהַהוּא מְקַטְרְגָא, דְּתִיאוּבְתֵּיהּ אִיהוּ תָּדִיר לְשֵׁיצָאָה. מְנָלָן דִּכְתִּיב, קֵץ שָׂם לַחֹשֶׁךְ וּלְכָל תַּכְלִית הוּא חוֹקֵר. לְשֵׁיצָאָה כֹּלָּא, הוּא חוֹקֵר. וְדָא אִיהוּ קֵץ כָּל בָּשָׂר בָּא לְפָנַי, וַדַּאי בְּגִין לְשֵׁיצָאָה.

Viens et vois – [Cela concerne] le Jugement individuel, mais en ce qui concerne le Jugement du monde, il est écrit : « Et Yhwh descendit pour voir[33] », « Je descendrai et je verrai[34] ». On ne lui fait pas confiance, cela reste entre les mains [du Saint, béni soit-Il], car Il ne veut pas détruire le monde selon la parole de l'Accusateur, dont le désir est toujours de détruire. Comment le savons-nous ? Parce qu'il est écrit : « Il a mis fin à l’obscurité, et scrute tout l’horizon[35] », c'est-à-dire qu'il cherche à tout détruire. Et c'est la signification de : « La fin de toute chair est venue à ma face[36] ». Il est assurément venu pour détruire.

ות"ח, וַיְהִי הַיּוֹם וַיָּבוֹאוּ בְּנֵי הָאֱלֹהִים לְהִתְיַצֵּב עַל יְיָ.' כְּמָה דְּאִתְּמַר. וְהַהוּא יוֹמָא, קַיְימִין תְּרֵין סִטְרִין, לְקַבְּלָא בְּנֵי עָלְמָא. כָּל אִינּוּן דְּאַתְיָין קָמֵי קוּדְשָׁא בְּרִיךְ הוּא בִּתְיוּבְתָּא וּבְעוֹבָדִין טָבִין, אִינּוּן זַכְיָן לְמֶהֱוֵי כְּתִיבִין לְגַבֵּיהּ דְּהַהוּא סִטְרָא דְּאִיהוּ חַיִּים, וְאַפִּיק תּוֹצְאוֹת חַיִּים. וּמַאן דְּאִיהוּ מִסִּטְרֵיהּ, אַכְתִּיב לְחַיִּים. וְכָל אִינּוּן דְּאַתְיָין בְּעוֹבָדִין בִּישִׁין, אִינּוּן כְּתִיבִין לְהַהוּא סִטְרָא אַחֲרָא דְּאִיהוּ מוֹתָא, וְאִקְרֵי מָוֶת, וּבֵיהּ שַׁרְיָא מוֹתָא.

Viens et vois – « Il y eut un jour où les fils d'Élohim vinrent se présenter devant Yhwh[37] », comme cela a été expliqué. Car ce jour-là, deux côtés se présentèrent devant le monde. Tous ceux qui se présentent devant le Saint, béni soit-Il, avec repentance et bonnes actions, méritent d'être inscrits sur ce côté qui est la Vie, qui fait ressortir les effets de la vie. Et quiconque est de son côté y est inscrit pour la Vie. Tous ceux qui viennent avec de mauvaises actions sont inscrits sur l'autre côté, qui est la Mort. On l'appelle « mort », et en lui réside la mort.

וּבְהַהוּא יוֹמָא, קַיְימִין אִלֵּין תְּרֵין סִטְרִין: חַיִּים, וּמָוֶת. אִית מַאן דְּאַכְתִּיב לְסִטְרָא דְּחַיִּים. וְאִית מַאן דְּאַכְתִּיב לְסִטְרָא דְּמָוֶת. וּלְזִמְנִין דְּעָלְמָא שַׁרְיָא בְּאֶמְצָעִיתָא, אִי קַיְּימָא חַד זַכָּאָה בְּעָלְמָא, דְּאַכְרַע עָלַיְיהוּ, כֻּלְּהוּ קַיְימִין וְאַכְתִּיבוּ לְחַיִּים. וְאִי חַד חַיָּיבָא אַכְרַע עָלְמָא, כֻּלְּהוּ אַכְתִּיבוּ לְמִיתָה.

Depuis ce jour, deux côtés existent : Vie et Mort. Certains sont inscrits du côté de la Vie, d'autres sont inscrits du côté de la Mort. Parfois, le monde se trouve au milieu. Un seul individu peut faire pencher la balance dans le monde. Tous peuvent être debout et s’inscrire du côté de la Vie, mais si un individu méchant fait pencher la balance dans le monde, tous sont alors inscrits vers la Mort.

וְהַהוּא זִמְנָא, עָלְמָא הֲוָה קַיָּים בְּאֶמְצָעִיתָא, וְהַהוּא מְקַטְרְגָא בָּעָא לְאַסְטָאָה. מִיָּד מַה כְּתִיב, הֲשַׂמְתָּ לִבְּךָ עַל עַבְדִּי אִיּוֹב כִּי אֵין כָּמוֹהוּ בָּאָרֶץ וְגוֹ.' כֵּיוָן דְּאִשְׁתְּמוֹדָע אִיהוּ בִּלְחוֹדוֹי, מִיַּד אַתְקִיף בֵּיהּ מְקַטְרְגָא. וע"ד תָּנֵינָן, דְּלָא אִצְטְרִיךְ לֵיהּ לְבַר נָשׁ לְאִתְפָּרְשָׁא מִכְּלָלָא דְּסַגִּיאִין, בְּגִין דְּלָא יִתְרְשִׁים אִיהוּ בִּלְחוֹדוֹי, וְלָא יְקַטְרְגוּן עָלֵיהּ לְעֵילָּא.

Au moment où le monde était au milieu, l’Accusateur a voulu requérir. Immédiatement, il est écrit : « As-tu mis ton cœur sur mon serviteur Job ? Car, nul n’est comme lui dans la terre ...[38] ». Dès qu'il fut écarté, l'Accusateur l'a immédiatement attaqué. Par conséquent, nous apprenons qu’un humain ne doit pas se retirer de la multitude, afin de ne pas être écarté et de ne pas être accusé d'en haut.

 

[1] Exode 10:1.

[2] Psaumes 89:16.

[3] Job 33:23.

[4] Job 33:24.

[5] Proverbes 3:26.

[6] Psaumes 121:7.

[7] Jérémie 23:24.

[8] Job 2:5.

[9] Job 2:3.

[10] Genèse 4:4.

[11] Job 1:6.

[12] 2 Rois 4:11.

[13] I Rois 22:19.

[14] Psaumes 68:35.

[15] Job 1:7.

[16] Job 1:7.

[17] Job 1:8.

[18] Zohar III 101b.

[19] Job 1:9.

[20] Genèse 22:21.

[21] Lévitique 27:10.

[22] Voir Talmud Sotah 11a.

[23] Job 2:5.

[24] Job 2:6.

[25] Genèse 6:13.

[26] Job 28:3.

[27] Daniel 12:13.

[28] Job 2:3.

[29] Job 34:11.

[30] Job 10:3.

[31] Psaumes 78:36.

[32] Ecclésiaste 4:13

[33] Genèse 11:5.

[34] Genèse 18:21.

[35] Job 28:3.

[36] Genèse 6:13.

[37] Job 1:6.

[38] Job 1:8.