Traductions et commentaires

Le Séfer Yetsirah

Le Livre kabbalistique de la Formation

Le Séfer Yétširah, ou Livre de la Formation, est le plus important des écrits anonymes de la Kabbale. Les kabbalistes, les alchimistes et les érudits de toutes les générations ont cherché à en percer le mystère.Le livre hébreu de la Formation décrit, en quelques pages, le processus de la Création du monde, à partir de l’émanation de dix lumières créatrices (Sefiroth) et de vingt-deux lettres hébraïques, constituant les trente-deux sentiers mystiques de la Sagesse.

La lecture du livre se déroule à plusieurs niveaux, certains y découvrent les clés de la Création, d’autres une méthode de méditation sur les lettres hébraïques favorisant une réédification spirituelle.

Les larges utilisations et reproductions des manuscrits du Séfer Yétširah, au moyen-âge, ont eu pour conséquence la diffusion de versions divergentes. Actuellement les étudiants en Kabbale ou en Philosophie occulte ont souvent du mal à faire accorder les relations symboliques données par le livre, avec les citations de divers auteurs utilisant des versions différentes. C’est pourquoi, après avoir recensé les versions modifiées du Séfer Yetširah, Georges Lahy propose ici l’édition des quatre textes, les plus utilisés par les kabbalistes mais aussi les plus divergents. Ceci, afin que chaque utilisateur du livre ait la vision la plus large et la plus intègre du texte.

L’auteur présente quatre traductions du Séfer Yetširah, dont deux avec le texte hébreu, à savoir : La version du Gaon de Vilna et de l’école d’Isaac Louria, qui fait référence. La version dite « Courte » d’Abraham de Posquières, la version « Longue » de Shabbataï Donnelo et la version la plus ancienne de Saadya Gaon. Ces textes sont suivis de commentaires généraux proposés par Georges Lahy et de tableaux comparatifs entre les versions. Il ne s’agit pas d’un commentaire de plus sur le Livre de la Formation, mais plutôt d’une synthèse libre des grands commentaires élaborés par les maîtres de la Kabbale du XIe au XXe siècle. L’auteur a inséré, en annexe, la traduction complète des propos de Nahmanide (1190-1270) sur le Séfer Yétširah.

Broché ou relié ‏ : ‎ 223 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729243

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

La Vie du Monde-à-Venir - Séfer Hayyé haÔlam haBa

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Abraham Aboulâfia

La Vie du Monde à Venir est une œuvre majeure d’Abraham Aboulâfia, un authentique traité de Kabbale comportant des explications des 72 Noms du Shém ha-meforash (Nom explicite) obtenus à partir de combinaisons des lettres de trois versets de du Livre de l’Exode. Il est illustré par des roues combinatoires (tšéroufim), avec des instructions précises pour la méditation mystique.Dans ce livre Abraham Aboulâfia dévoile la base de sa technique de méditation, fondée sur le son, le souffle et le mouvement. Celle-ci consiste à combiner les Noms divins dans des roues de lettres, d’abord intellectuellement, pour les construire, puis par la contemplation accompagnée de vocalisations et de mouvements de la tête. Ces techniques impliquent les sens du toucher, de l’ouïe et de la vue. 

Abraham Aboulâfia ouvre les portes d’une relation intime avec les lettres sacrées de l’hébreu. Il propose une méthode qui repose sur un stimulus en perpétuel mouvement rotatif.

L'auteur : Abraham ben Samuel Aboulâfia est l’un des plus grands maîtres de la Kabbale mystique extatique et prophétique. Il est né en 1240 à Saragosse, en Aragon, et mourut aux environs de 1291, en un lieu inconnu. Il influença toutes les générations suivantes de kabbalistes et son enseignement est encore très vivant de nos jours.

Broché ‏ : ‎ 195 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729168

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Le livre du Signe - Séfer haOth

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Abraham Aboulâfia

Le Séfer haOth, ou Livre du Signe, fait partie d’une série d’ouvrages prophétiques et visionnaires dont Abraham Aboulâfia commença la rédaction vers 1279, avec le Séfer haYashar.Ce livre marque, pour l'auteur, la fin de quinze années de tourments intérieurs et le commencement d’une grande libération spirituelle. C’est un traité visionnaire et autobiographique qui témoigne de cet aboutissement par lequel le Maître, réussit à convertir son imagination en état de conscience supérierieur, et à affirmer sa dissidence.Pour Abraham Aboulafia le Nom Yhwh est scellé dans l’âme ; et c’est par les combinaisons (tséroufim) des lettres du Nom, possédant un pouvoir d’illumination, que s’ouvre la porte des mystères des noms divins. Le Séfer haOth contient des exemples de ces diverses pratiques, codées dans ce livre.

Abraham Aboulafia rédigea ce livre, entre 1285 et 1288, alors qu’il était en exil sur le minuscule îlot de Cominotto rattaché à l’île de Comino, près de Malte, après avoir été persécuté par le rabbin de Barcelone, Salomon ben Adret.Abraham ben Samuel Aboulâfia reste l’une des plus grandes figures de la Kabbale mystique extatique et prophétique. Il est né en 1240 à Saragosse, en Aragon, et disparut aux environs de 1292, en un lieu inconnu. Il influença toutes les générations suivantes de kabbalistes et son enseignement est encore très vivant de nos jours.

Broché ‏ : ‎ 159 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729274

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

La Lampe d'Élohim - Nér Élohim

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Abraham Aboulâfia

Nér Elohim, ou Lampe d’Élohim est une présentation générale du système prophétique et extatique fondé par le kabbaliste médiéval Abraham Aboulâfia (1240-1291). L’introduction propose une interprétation ésotérique de la triple Bénédiction des prêtres (Birkath cohanim), en se basant sur la connaissance kabbalistique des Noms sacrés.

La Lampe d’Elohim est une œuvre qui reflète l’influence de la Kabbale prophétique. À travers ses jeux de valeurs numériques, d’équivalences de sens et de permutations de lettres, l'auteur démontre que, par la maîtrise de l’art kabbalistique, les versets les plus anodins ouvrent des dimensions insoupçonnées de la Torah. On comprend ainsi l’importante influence du langage et du symbolisme de la Kabbale théosophique. L’aspect exotérique se rattache au sens contextuel du texte écrit, alors que l’aspect ésotérique découle d'une exégèse allégorique. Cet ouvrage est un aide et un complément essentiel à l'étude du Séfer Yetsirah (Livre de la Formation), dont les passages les plus obscurs s’éclairent tout au long des enseignements d'Abraham Aboulâfia. Les combinaisons de lettres évoquées par le Séfer Yetsirah y prennent tout leur sens et deviennent de véritables exercices pratiques, supports des méditations de la Kabbale prophétique et extatique d’Abraham Aboulâfia. En résumé, Nér Elohim est un livre d’étude indispensable pour tous ceux qui désirent progresser dans les mystères de la Kabbale mystique.

Broché ‏ : ‎ 229 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729427

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Divorce des Noms - Guét hashémoth

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Abraham Aboulâfia

Guét ha-shémoth, divorce des noms, est le premier traité écrit par Abraham Aboulâfia, en 1271, à l'âge de 31 ans, alors qu'il se trouvait à Barcelone afin d'y étudier les nombreux commentaires du Séfer Yétširah. Dès ce premier traité, Abraham Aboulâfia met en avant son intérêt pour les combinaisons de lettres et leurs vocalisations, ainsi que pour les soixante-douze noms constituant le Shém ha-meforash, le Nom explicite. Il représente une pensée kabbalistique qui tente, librement, de réconcilier kabbalistes et philosophes.

Le but d'Abraham Aboulâfia, en rédigeant cet ouvrage, est de contribuer à la distinction des noms divins incertains et de mettre en garde ceux qui les utilisent, d'où le titre du livre : Divorce des Noms. Il écrit : « Guét (divorce), en raison de la nécessité de supprimer toutes choses dont les intentions ne sont pas déterminées ». Il propose également une présentation du système cosmologique des douze sphères célestes, représentant pour lui la réalité du ressenti, ainsi que les relations qu'entretiennent le macrocosme et le microcosme.

Broché ‏ : ‎ 97 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729403

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Les portes de la Lumière - Shaâréi Orah

Traduit de l'hébreu

Joseph Gikatilia

“Les Portes de la Lumière” est une encyclopédie kabbalistique des Noms divins et une étude mettant en évidence l'intime liaison entretenue par les mots de la Bible et les Noms de Dieu. L'auteur, Joseph Gikatila, dépouille les mots de leurs significations extérieures pour en révéler le Sod, l'herméneutique. Bien que la Kabbale soit une discipline ésotérique hermétique, Joseph Gikatila rend les concepts kabbalistiques accessibles et offre un travail clair, systématique et détaillé.Ce livre est divisé en dix portes, ou chapitres, décrivant très précisément la manifestation dans le monde des dix Sefiroth, à travers les Noms divins qui leurs correspondent et leurs attributs révélés. Dans le Kabbale des Portes de la Lumière, les aspects de Dieu émanent d'une hiérarchie entrelacée de dix Sefiroth connectées par des canaux qui peuvent être détériorés ou réparés par l'activité humaine. La lumière de chacune de ces Sefiroth, étant inconnaissable et inaccessible, doit s'envelopper de noms et d'attributs capables de la définir. Ainsi, une Sefirah s'enveloppe d'un Nom divin, qui lui-même impénétrable s'enveloppe d'attributs se contenant mutuellement et de surnoms, pour arriver finalement à de simples mots de la Bible.

L'auteurRabbi Joseph ben Abraham Gikatila, est né en 1248 dans la ville de Medinaceli en Castille et est mort vers 1325 à Pénafiel au Portugal. Auteur de nombreux ouvrages développant une approche systématique du langage mystique, il fut influencé par deux de ses maîtres : Rabbi Baroukh Togarmi et Rabbi Abraham ben Samuel Aboulafia, fondateur de la Kabbale extatique. Ce dernier reconnut en Joseph Gikatila son disciple le plus brillant.

Broché ‏ : ‎ 311 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729175

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Le Livre des Proverbes - Séfér haMashlim

Traduit de l'hébreu

Joseph Gikatilia

En utilisant la méthode des paraboles et des allégories, Joseph Gikatilia met de côté, le temps de quelques pages, les concepts parfois ardus de la kabbale et de la philosophie, pour laisser libre cours à une façon plus douce d'enseigner la sagesse, la morale et la philosophie. C'est un procédé apprécié des maîtres de nombre de traditions pour transmettre leurs enseignements, sans nécessairement faire appel à des concepts intellectuels complexes.
Les paraboles offrent l'opportunité d'échapper à l'emprise du récit, tout en demeurant lié à sa source. Le livre de Joseph Gikatilia n'est pas un simple résumé des sujets du Livre des Proverbes de la Bible, bien au contraire, à travers 149 questionnements, il ouvre une dimension supplémentaire des livres de la Sagesse de Salomon et en offre les clés.
Parmi les nombreux sujets, l'auteur aborde avec simplicité un des thèmes majeurs rencontrés au détour du chemin de la vie spirituelle, celui de l'influence et de la maîtrise du yétsér haraâ (mauvais penchant).

Broché ou relié ‏ : ‎ 151 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729694

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

Les Portes de la Justice - Shaâréi Tsédéq

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Nathan ben Saâdiah Harrar

Ce traité kabbalistique, placé par son auteur « sous l'éclairage du Séfer Yetsirah », est divisé en deux parties. La première est la Porte du Yod, en allusion aux dix sefiroth. La seconde est la Porte des lettres, où sont décrites les différentes méthodes de transpositions et de vocalisations des vingt-deux lettres de l'alphabet hébreu. Les deux parties sont imprégnées de l'enseignement de la Kabbale prophétique d'Abraham Aboulâfia, elles font aussi écho aux deux concepts essentiels du Séfer Yetsirah : « Dix sefiroth-belimah et vingt-deux othioth-yessod ».

La grande originalité de ce livre se trouve à la fin de la première partie. L'auteur raconte sa rencontre avec Abraham Aboulâfia, la façon dont celui-ci enseignait et les effets engendrés par les méditations de la kabbale extatique. Les récits autobiographiques de kabbalistes sont d'une grande rareté. Ce petit traité offre une synthèse des méthodes de combinaisons et de transpositions des lettres hébraïques, ainsi que des exemples de guimatria.L’auteur - Nathan bén Saâdhiah Harrar est un kabbaliste médiéval longtemps resté dans l’anonymat. Il rencontra son maître, Abraham Aboulâfia en Sicile aux environs de 1284. Il passa ensuite le reste de sa vie en Terre sainte.

Broché ‏ : ‎ 116 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729410

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Textes de la Kabbale provençale médiévale

Texte bilingue - Traduit de l'hébreu

Le Livre de la Contemplation et le Livre de la Source de Sagesse

Dans la région de la ville actuelle de Vauvert, autrefois Posquières, dans le Sud de la France, apparut aux alentours de 1230, un corpus de petits traités kabbalistiques fondateurs. Nous proposons ici les traductions originales de deux de ces traités : Le Livre de la contemplation (Séfér ha-Îyyoun) et le Livre de la Source de Sagesse (Séfér Mâyan ha-Ħokhmah).

Le Livre de la contemplation (Séfér ha-Îyyoun), aborde la théosophie et la cosmologie ésotérique, à savoir comment se structurent les domaines intra-divins et extra-divins. L’impact de ce petit livre sur la théologie fondamentale et sur la science spéculative a profondément influencé les mystiques espagnols de la seconde moitié du XIIIe siècle. Le livre fait partie d’une littérature laissée par un cercle de kabbalistes provençaux médiévaux dit : Cercle Îyyoun, dont les membres se tournaient vers la connaissance divine par l'expérience, dans le cadre d'une spiritualité propre. Ce qui les différencie des prophètes.

Le Livre de la Source de Sagesse (Séfér Mâyan ha-Ħokhmah), dans l'environnement du Cercle médiéval des kabbalistes Îyyoun, témoigne de la communication faite à Moïse par un ange des merveilles, nommé Péli. Lui-même mandaté par Mikaël. Autour d'une explication du Nom Tétragramme, le texte se livre à une spéculation cosmogonique faisant écho à un ancien midrash, dit de Shiméôn ha-tsadiq. La Source de la Sagesse est considérée comme l'un des ouvrages les plus énigmatiques de la littérature kabbalistique.

Broché ‏ : ‎ 94 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729281

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Ésh Metsaref: Le Feu de l'Alchimiste

La littérature kabbalistique compte peu de traités posant des fondements métaphysiques et théologiques permettant de réunir la Kabbale et l’Alchimie. Toutefois, un texte, l’Ésh métsaréf (le feu de l'alchimiste), écrit entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe, par un kabbaliste juif italien, établit cette mystérieuse et difficile relation. L’original, écrit en hébreu ou en araméen, est perdu. Mais, Christian Knorr von Rosenroth (1636-1689) en possédait un exemplaire, dont il a reproduit la majeure partie dans son œuvre latine intitulée Kabbala denudata seu doctrina Hebræcorum transcendentalis et metaphysica atque theologica. Les trois volumes de cette œuvre ont été imprimés à Sulzbach, par Abraham Lichtenthaler respectivement en 1677, 1678 et 1684.

L’Ésh métšaréf est un surprenant compendium kabbalistique sur la dimension transcendantale des mystères alchimiques. Il révèle une subtile relation entre la signification symbolique des métaux et la dimension spirituelle des dix sefiroth. La signature kabbalistique de ce traité apparaît à travers une large utilisation de la guématria et de carrés magiques pour chacun des métaux.

Cette nouvelle traduction proposée, par Georges Lahy, est basée sur le texte latin de von Rosenroth, contenue dans le volume 1 de la Kabbala denudata. Enrichi de nombreuses annotations, le texte retrouve ainsi sa dimension hébraïque.

Broché ‏ : ‎ 119 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729236

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Les Assemblées initiatiques du Zohar

Traduit de l'araméen

Quatre textes ésotériques du Livre du Zohar

Le Séfer ha-Zohar, ou Livre de la Splendeur, est l’ouvrage central de la Kabbale. Appelé parfois « la Bible de la Kabbale », il consiste en un travail pseudépigraphique, rédigé en araméen, qui analyse les textes bibliques, afin d’en extraire une signification ésotérique, en accord avec la pensée kabbalistique. Le Zohar expose une théosophie kabbalistique complète, examinant la nature de Dieu, la cosmogonie et la cosmologie de l’univers, l’âme, le péché, le rachat, le bien, le mal, etc.

Les quatre traités, présentés ici dans une nouvelle traduction, sont parmi les livres les plus mystérieux du Zohar, et les enseignements qu’ils contiennent font partie des plus hermétiques. Ils se présentent comme l’ultime transmission initiatique de Rabbi Shiméon à ses disciples.L’expérience de l’Idra, de l’Assemblée, est à la fois collective, mais également intérieure, afin de restaurer les niveaux de conscience, ou palais mystiques. Ainsi, l’Idra, est plus qu’une simple assemblée, c’est une chambre, ou cellule, initiatique, une loge des mystères. Les Assemblées initiatiques traitent la manifestation graduelle du Créateur et à travers lui de sa Création.

Les quatre textes traduits dans ce livre, sont :Le livre de la Pudeur - Sifra de-Tšniôuta - Ce livre, hermétique et énigmatique, est fondé sur les six premiers chapitre du Livre de la Genèse. Le livre expose allusivement, et sans aucune explication, les divers concepts du Zohar. Appelé également Livre de l’équilibre de la balance, faite de deux plateaux, symbolisant le masculin et le féminin, et d’un point d’équilibre qui les unit et les maintien par la connaissance, symbolisée par leur union sexuelle. Cette structure met en place l’édifice séfirotique, construit sur deux colonnes opposées, de clémence et de rigueur, ou de miséricorde et de jugement, maintenue par un axe central, qui est une colonne d’équité. L’enseignement contenu dans ce livre est le fondement des trois Assemblées, ou initiations qui suivent.

L’Assemblée du Tabernacle – Idra de-Mashkena - Dans cette Assemblée, rabbi Shiméon est absent physiquement. Les deux maîtres qui font à la transmission sont rabbi Éléazar, le fils de rabbi Shiméon, en tant que son héritier de sang, et rabbi Abba, en tant que son héritier spirituel. L’Assemblée du Tabernacle se démarque des autres assemblées par ces informations relatives à la mystique de la prière.La Grande Assemblée sacrée – Idra rabba qadisha - Cette Assemblée est un développement du Livre de la Pudeur. Rabbi Shiméon réunit ses disciples pour leur révéler ce qui avait été caché à leurs yeux jusqu’à présent : les mystères de l’Adam Qadmon, à travers l’image mystique de Dieu, établie sur une similitude avec la figure humaine. Le maître n’est pas le seul à parler, tour à tour, à la demande de rabbi Shiméon, chaque disciple se lève pour parler. Et reçoit, en retour, la louange du maître, qui consacre ainsi son disciple.La Petite Assemblée sacrée – Idra Zouta Qadisha - La Petite Assemblée est l’ultime initiation du maître, clôturant douze années d’études et d’enseignements. Elle expose, et résume, les mystères de l’Idra rabba, en y apportant des précisions supplémentaires. Le texte se termine par le récit de la mort et des funérailles du maître.

Broché ‏ : ‎ 212 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729120

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon

 

Péréq Shirah

Ode à la Création

Le Péréq Shirah est une « Ode à la Création », un texte liturgique kabbaliste tourné vers le «Monde à venir» et vers «l’Arbre de Vie». Selon le Talmud : « Quiconque chante la Shirah (l'Ode) dans ce monde sera habilité à l’entonner dans le Monde à venir».

Le livre est constitué de chants et de louanges au divin à travers les corps célestes et terrestres, ainsi qu'à travers les plantes et les créatures muettes.Le message de l’œuvre est que tous les aspects du monde naturel enseignent l'éthique et la philosophie. Les versets de la Bible proposés par le texte offrent à chacun la possibilité de se connecter à la spiritualité de l'élément naturel. Le texte est traditionnellement attribué au roi David et à son fils Salomon, toutefois les premiers manuscrits connus remontent seulement au Xe siècle. Cette traduction en français contient le texte hébreu et sa phonétique.

Broché ‏ : ‎ 132 pages

 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2917729304

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Disponible uniquement via Amazon

Bouton amazon