Les portes de la lumière

24,00€ TTC En stock, livraison en 48h

"Les Portes de la Lumière" est une encyclopédie kabbalistique des Noms divins et une étude mettant en évidence l’intime liaison entretenue par les mots de la Bible et les Noms de Dieu. L’auteur, Joseph Gikatila, dépouille les mots de leurs significations extérieures pour en révéler le Sod, l’herméneutique. Ce livre est divisé en dix portes, ou chapitres, décrivant très précisément la manifestation dans le monde des dix Séfiroth, à travers les Noms divins qui leurs correspondent et leurs attributs révélés. Rabbi Joseph ben Abraham Gikatila, est né en 1248 en Castille et est mort vers 1325. Auteur de nombreux ouvrages développant une approche systématique du langage mystique.

“Les Portes de la Lumière” est une encyclopédie kabbalistique des Noms divins et une étude mettant en évidence l'intime liaison entretenue par les mots de la Bible et les Noms de Dieu. L'auteur, Joseph Gikatila, dépouille les mots de leurs significations extérieures pour en révéler le Sod, l'herméneutique. Bien que la Kabbale soit une discipline ésotérique hermétique, Joseph Gikatila rend les concepts kabbalistiques accessibles et offre un travail clair, systématique et détaillé.

Ce livre est divisé en dix portes, ou chapitres, décrivant très précisément la manifestation dans le monde des dix Séfiroth, à travers les Noms divins qui leurs correspondent et leurs attributs révélés. Dans le Kabbale des Portes de la Lumière, les aspects de Dieu émanent d'une hiérarchie entrelacée de dix Séfiroth connectées par des canaux qui peuvent être détériorés ou réparés par l'activité humaine. La lumière de chacune de ces Séfiroth, étant inconnaissable et inaccessible, doit s'envelopper de noms et d'attributs capables de la définir. Ainsi, une Séfirah s'enveloppe d'un Nom divin, qui lui-même impénétrable s'enveloppe d'attributs se contenant mutuellement et de surnoms, pour arriver finalement à de simples mots de la Bible.
Rabbi Joseph ben Abraham Gikatila, est né en 1248 dans la ville de Medinaceli en Castille et est mort vers 1325. Auteur de nombreux ouvrages développant une approche systématique du langage mystique, il fut influencé par deux de ses maîtres : Rabbi Baroukh Togarmi et Rabbi Abraham ben Samuel Aboulafia, fondateur de la Kabbale extatique. Ce dernier reconnut dans Joseph Gikatila son disciple le plus brillant.