Divorce des Noms - Guét hashémoth

Guét ha-shémoth, divorce des noms, est le premier traité écrit par Abraham Aboulâfia, en 1271, à l'âge de 31 ans, alors qu'il se trouvait à Barcelone afin d'y étudier les nombreux commentaires du Séfer Yétširah.

Disponibilité : Peu d'articles en stock, dépêchez-vous de commander !

15,00€ TTC

Guét ha-shémoth, divorce des noms, est le premier traité écrit par Abraham Aboulâfia, en 1271, à l'âge de 31 ans, alors qu'il se trouvait à Barcelone afin d'y étudier les nombreux commentaires du Séfer Yétširah.

Dès ce premier traité, Abraham Aboulâfia met en avant son intérêt pour les combinaisons de lettres et leurs vocalisations, ainsi que pour les soixante-douze noms constituant le Shém ha-meforash, le Nom explicite.

Il représente une pensée kabbalistique qui tente, librement, de réconcilier kabbalistes et philosophes.

Le but d'Abraham Aboulâfia, en rédigeant cet ouvrage, est de contribuer à la distinction des noms divins incertains et de mettre en garde ceux qui les utilisent, d'où le titre du livre : Divorce des Noms. Il écrit : « Guét (divorce), en raison de la nécessité de supprimer toutes choses dont les intentions ne sont pas déterminées ».

Il propose également une présentation du système cosmologique des douze sphères célestes, représentant pour lui la réalité du ressenti, ainsi que les relations qu'entretiennent le macrocosme et le microcosme.


Il est possible de feuilleter et d'acquérir ce titre sur le site de Amazon : Divorce des Noms